L'histoire de Bodhidharma

par Arcana  -  15 Juin 2014, 14:20  -  #legende

Histoire ou légende?

Bodhidharma semble avoir joué un rôle prépondérant au tout début de l'histoire des arts martiaux. Ce moine indien originaire de Kanchipuran, troisième fils de Kochi, roi de Madras (royaume au sud de l'Inde), est le 28ème patriarche bouddhiste. Il serait le fondateur du bouddhisme Zen (ou Chan) mais aussi à l'origine des arts martiaux de Shaolin.

L'histoire de Bodhidharma

Voici, sa vie dans laquelle il faut faire la part entre mythes et réalités. Bodhidharma est originaire d'Inde. Prince et moine bouddhiste, il a étudié le Mahayana puis s'est consacré à la pratique de la méditation (dhyana). Ayant résolu de préserver le Mahayana, il aurait abandonné l'habit blanc des laïcs pour la robe noire des moines. Il a également élucidé les doctrines bouddhiques et non-bouddhiques, et sa vertu surpassait les normes de l'époque. S'affligeant du déclin de la doctrine orthodoxe dans les contrées limitrophes à l'Inde, il se rendit en Chine vers 475. Là, il visite plusieurs monastères, enseignant et donnant des sermons. D'après la légende, il aurait alors été convoqué par l'empereur Wu Di de la dynastie Liang des dynasties du Sud vers 520. Cette entrevue ne se passa pas au goût de l'empereur qui souhaitait avoir l'avis de Bodhidharma sur ses temples et monastères mais celui-ci donna pour toute réponse : - « Rien! » (« Rien de sacré » selon certaines légendes). Puis lorsque l'empereur lui demande : - « Qui ai-je en face de moi? », Bodhidharma répond : - « Je ne sais pas » avant de quitter le palais définitivement. Après cette discussion avec l'empereur, Bodhidharma voyagea jusqu'au temple de Shaolin, récemment construit, mais les moines refusèrent de la laisser entrer. Bodhidharma s'est alors installé dans la grotte toute proche face au mur et est resté pendant 9 ans assis là à méditer. Selon certains, à force de fixer le mur il y creusa des trous par la simple intensité de son regard, et un jour furieux de s'être endormi au cours de cette méditation il s'arracha les paupières et les jeta au sol, à cette endroit poussa un théier (ainsi, d'après certaines légendes c'est Bodhidharma qui apporta le thé en Chine !).

L'histoire de BodhidharmaL'histoire de Bodhidharma

Les moines du temples, impressionnés par son attitude, lui permirent d'entrer. Ces moines qui passaient leur vie à recopier des textes sacrés étaient dans un état physique épouvantable, et pour pouvoir leur transmettre son savoir dans de bonnes conditions, Bodhidharma pour qui l'union corps/esprit est très importante développa un principe élémentaire d'entraînement physique progressif permettant d'exercer force et endurance. Il leur enseigna ainsi une série de 18 mouvements : les 18 mains des disciples du Bouddha. Ces 18 exercices, ont pour point essentiel un accord harmonieux des lois naturelles Yin et Yang, et sont une synthèse entre le bouddhisme indien et le taoïsme.

Enfin, Bodhidharma déçu de voir que les moines préféraient malgré tout l'aspect martial de son enseignement, Bodhidharma décida de quitter le monastère. En 557, on le dit mort, ses disciples (dont Huiko qui deviendra sont successeur) l'ont enterré. Mais quand des témoins racontent l'avoir vu en route vers l'Ouest (l'Inde?) chevauchant un tigre et chaussé d'une seule sandale, les disciples rouvrant le cercueils trouvent dans celui-ci une simple sandale.

L'histoire de Bodhidharma

Son enseignement comporte selon la légende la base des arts martiaux de Shaolin ainsi que le bouddhisme Zen. Historiquement, les techniques de combat à mains nues existaient en Chine bien avant l'arrivée de Bodhidharma mais il leur amena la notion de Vertu Martiale (Wute) et appris aux moines qu'ils devaient développer autant le corps que l'esprit.

L'histoire de Bodhidharma

De nos jours Bodhidharma est souvent considéré comme étant à l'origine de tous les arts martiaux créés à l'est de l'Inde. Ainsi, au Japon (qui l'appelle Dharuma), il est le saint patron des arts martiaux japonais et tout dojo japonais expose son portrait en place d'honneur. De plus, d'après la légende les jambes de Bodhidharma tombèrent au bout des neuf années qu'il passa à méditer dans une grotte de Shaolin, C'est cette anecdote qui a inspiré le nom des bonshommes de neige (qui n'ont pas de jambes) au japon où on les appelle donc des yuki-daruma ou « Bodhidharma en neige ». Il est cependant important de souligner que si les japonais tiennent autant à Bodhidharma et à sa légende c'est pour des raisons politique... afin de pouvoir dire que leurs arts martiaux ne sont pas vraiment issus de la chine puisque c'est un indien, en la personne de Bodhidharma, qui serai à l'origine même des arts ...

L'histoire de Bodhidharma