Créature surnaturelle : Le baclou

par Arcana  -  13 Juillet 2016, 08:30  -  #superstition

Le Baclou est spécifique à la Guyane. Il serait la création d’individus voulant le mal ou souhaitant s’enrichir. Si on peut rencontrer le Baclou dans les fromagers, il accompagne aussi souvent son propriétaire.

Par exemple, à Cayenne, on dit qu’un commerce qui fonctionne très bien cache un Baclou au sein du magasin (sous la caisse, comptoir, etc.). Si les résultats obtenus sont très impressionnants, en retour le Baclou, s’il n’est plus sollicité par son propriétaire peut, demander l’âme d’un proche de ce dernier (sœur, frère, parents, enfant). On dit que le Baclou est très laid : Il ne dépasserait pas 1 mètre, aurait une allure humaine mais une tête de cochon, et les pieds retournés. Beaucoup de personnes disent que pour voir un Baclou en Guyane, il faut se positionner sous un manguier et répéter 3 fois dans la nuit le mot Baclou. Il apparaitrait ainsi. Quant à sa création, porter un œuf sous son aisselle pendant une semaine sans l’enlever et citer des phrases spécifiques régulièrement pendant ces 7 jours permettrait sa naissance.

Le Baclou est un personnage important dans la société guyanaise mais que le « Maskilili » a tendance à supplanter lors de la période carnavalesque. Ce dernier, à qui il ne faut jamais tourner le dos vivrait dans la jungle amazonienne et sortirait particulièrement lors du Carnaval pour repartir dans les bois une fois celui-ci terminé. A Kourou, une histoire de baclou hante le quartier Savane. On dit qu’une jeune femme qui se rendait au commerce de proximité vers 19h, vit un très jeune enfant (2 ans approximativement) sur le trottoir, en train de pleurer, seul en cette soirée là. Il lui tendit les bras, alors elle vint vers lui et elle le porta. Elle enlaça ses bras autour de lui et continua sa route espérant retrouver les parents du petit mais, au fur et à mesure qu’elle marchait, l’enfant devenait de plus en plus lourd et la rue de plus en plus sombre. Elle peinait à avancer et, lorsqu’elle arriva vers le commerce où l’éclairage était plus important elle regarda l’enfant qui pesait bizarrement si lourd et s’aperçu qu’il s’agissait d’un Baclou. Elle le lâcha et couru immédiatement vers le commerce afin de témoigner de son histoire.

Le Baclou peut prendre plusieurs formes : enfants, mais aussi femme se transformant progressivement. A titre d’exemple, sur la route de Mana, un homme roulait de nuit et aperçu une femme sur le bas-côté de la route qui faisait du stop. Il s’arrêta pour la faire monter et la guider chez elle. La femme n’était pas très bavarde et au fur et à mesure de sa progression il vit les jambes de la femme se transformer lentement en pattes de biche. Terrorisé, comprenant que le mal était à ses côté, il ne savait pas quoi faire et alluma une cigarette qui, à sa grande surprise fit fuir le Baclou !

Créature surnaturelle : Le baclou