Le Royaume du Yamatai

par Arcana  -  12 Juillet 2016, 10:32  -  #histoire

Le Yamatai est un ancien royaume de l'archipel japonais mentionné dans les chroniques chinoises. D'après ces textes, ce royaume était dirigé par une reine-prêtresse nommée Himiko, qui vivait coupée du monde, seul son frère pouvait l'approcher. Cette région était censé dominer une trentaine d'autres petits royaumes qui auparavant se battaient tous entre eux. Himiko aurait reconnu l'autorité de la Chine qui lui offrit en retour 100 miroirs et 2 sabres, ce qui montre qu'il y a eu autrefois des relations diplomatiques avec l'empire chinois (elle eut le titre de Reine des Wa, amie du royaume chinois de Wei). Himiko serait morte en l'an 248 et sa nièce (âgée de treize ans) serait alors monté sur le trône. Cependant, sous son règne, le royaume tomba au bord de la guerre civile.

Le château de Saito dans le film Inception, qui serait inspiré du royaume de Yamatai.

L'emplacement du royaume du Yamatai est l'un des sujets les plus controversés concernant l'histoire japonaise. Les sources écrites concernant ce royaume ne permettent en effet pas de le localiser. Certains pensent que le royaume se trouverait dans le Kansai actuel, d'autres pensent qu'il se trouve au nord de l'île de Kyūshū (théorie peu populaire).

La Reine Himiko

Himiko aurait régné de 188 jusqu'en 248 sur la région du Yamatai. Principalement connue par le Gishiwajinden, un texte chinois de huit pages issu du livre dédié au royaume de Wei dans les Chroniques des Trois Royaumes. Selon ce texte, Himiko était une prêtresse qui pouvait contrôler les esprits des gens grâce à ses pouvoirs surnaturels. Son jeune frère l'aidait pour les affaires politiques et son palais était situé dans la ville d'Inuyama. Elle aurait envoyé plusieurs messagers à Luoyang, capitale des Wei, en 239, 242 et 246 ; les Wei eux-mêmes auraient ensuite envoyé un groupe de messagers au Japon en 240. Selon le Nihonshoki (l'une des rares sources officielles écrites sur l'histoire des origines du Japon après le Kojiki), Himiko aurait pu être l'impératrice Jingū, la mère de l'empereur Ojin, mais les historiens n'acceptent pas cette hypothèse. De nombreuses personnes affirment également que Himiko serait en fait Amaterasu, la déesse du Soleil dans le shintoïsme. Le 31 mai 2009, l'équipe de chercheurs du professeur Harunari du Musée national d'histoire japonaise de Sakura ont présenté lors du 75e meeting annuel de l'association japonaise d'archéologie les résultats de leurs recherches, selon lesquels le monument funéraire Hashihaka situé dans la ville de Sakurai dans la préfecture de Nara serait la tombe de Himiko. En effet, des objets dont la datation au carbone 14 concordent avec la date de la mort de la reine ont été découverts sur le site, cependant certains archéologues trouvent cette sépulture trop moderne pour être du IIIe siècle, ces découvertes restent donc sujettes à caution. L'Agence impériale refuse cependant l'excavation qui fournirait de nombreuses informations sur l'identité de la reine et sur la lignée des empereurs du Japon, descendant officiellement d'Amaterasu.

Le Royaume du Yamatai

Le Royaume du Yamatai et la Reine Himiko dans la culture populaire

Himiko et le Yamatai ont inspirés quelques jeux vidéos, notamment des jeux vidéos japonais de la marque Koei. Ainsi, la reine Himiko apparaît dans le jeu vidéo Kessen II, sous la forme d'une jeune prêtresse, qui servira l'empire du Wei à la solde de Cao Cao, dans le jeu Warriors Orochi 2, où son personnage se lie d'amitié avec Da ji, et dans la suite de Warriors Orochi 2 qui se nomme Warriors Orochi Z. On la voit également dans le jeu Okami, ou elle rencontre la déesse japonaise Amaterasu. Elle apparaît également sous forme de persona dans le jeu Shin Megami Tensei : Persona 4 où elle est la persona de Rise. Le royaume du Yamatai est lui mentionné dans le jeu vidéo Golden Sun : Obscure Aurore, où une cité se nomme Yamata et dont la culture fait référence au Japon. La prêtresse qui joint les héros dans l'histoire se nomme Himi, vraisemblablement une référence à Himiko. Mais la référence vidéoludique la plus célèbre désormais conçernant Yamatai et Himiko est le jeu Tomb Raider sorti en 2013, puisque l'ensemble de l'intrigue du jeu se déroule sur une île japonaise qui se révélera être le royaume du Yamatai. Le jeu qui inclue ici l'hypothèse que Himiko est bien une descendante de la déesse du soleil Amaterasu et que cette île du Yamatai se situerait dans la Mer du Diable, le Triangle des Bermudes japonais, ce qui expliquerait sa localisation difficile.